TROIS ELEMENTS DONT DEPEND VOTRE SUCCES

TROIS ELEMENTS DONT DEPEND VOTRE SUCCES

 

 

 

 

Votre niveau de succès dépassera rarement votre niveau d’épanouissement personnel car le succès est une chose que vous attirez selon la personne que vous devenez.

HAL Elrod, Miracle Morning

 

 

 

Le succès, il peut avoir divers signification et peu importe les termes qui lui sont attribués, chacun parmi nous a sa propre  conception de celui-ci car nous ne visons pas les mêmes objectifs :

  • Il y’en a qui veulent de bonnes notes.
  • D’autres de nouvelles paires de chaussures.
  • Certains une famille plus harmonieuse.
  • Tandis que d’autres, des relations épanouissantes.

Les raisons qui conduisent au succès sont variées. On peut le subdiviser dans le temps en petit, moyen ou grand succès. Mais pour moi, il est une réalisation continue et progressive d’un idéal qui a de la valeur. Je le rappelle, c’est ma définition ! Vous pouvez avoir une qui vous convient.

Partant du principe que l’homme attire plus ou devient ce qu’il est déjà, et non ce à quoi il pense comme le dit le vieil adage. Votre succès sera toujours ou presque lié à votre état interne.

Avez-vous déjà remarqué que vous êtes plus productif et attirez des circonstances favorables quand vous allez bien émotionnellement ?  si oui écoutez juste les conseils suivants :

       I- DEFINISSEZ VOS OBJECTIFS

 

Juste au cas où vous n’en avez pas dans cette vie aussi petits soient-ils de grâce, arrêtez la lecture car tout personne au XXI siècle se doit d’en avoir. Plus encore lorsqu’ils sont démesurés : c’est mieux car comme le dit TIM FERRIS « Avoir un but exceptionnellement ambitieux est comme une perfusion d’adrénaline qui vous apporte l’endurance pour surmonter les essais et tribulations qui se dressent sur le chemin. »

Quand on a un objectif surréaliste, il crée en nous un état d’esprit positif, chasse le négatif, nous rend meilleur. Alors que les objectifs moyens ou médiocres ne vous amènent que rarement loin :

  • Soit on est pas satisfait du résultat et nous cherchons autre chose
  • Soit on abandonne après 2 ou 3 difficultés au maximum.

Gardez à l’esprit que ce n’est pas la réalisation des objectifs qui importe mais les changements qui s’opèrent en nous pendant le processus : vous ne serez plus jamais la même personne.

       II-  SOYEZ PROACTIFS

 

 

 

Aussi longtemps que vous vivrez sur ce gros caillou votre existence ne sera qu’une alternance de belles et de mauvaises saisons. Malgré les moments de difficultés, ne baissez pas les bras car en chaque difficultés se cache presque toujours la graine d’une ou plusieurs opportunités équivalentes qu’il vous faudra chercher et trouver : c’est ça la proactivité.

  • La personne proactive dit : qu’est-ce que cette situation exige de moi ? Que dois-je faire pour en tirer le meilleur ?
  • L’individu réactif dit : pourquoi moi ? se plaint de tout et de rien même comme certaines plaintes sont justifiées ce ne néanmoins pas une raison. Exemple des camerounais: depuis que Paul Biya est… ect vous connaissez sans doute la suite mieux que moi
  • La personne rétroactive ne se plaint pas mais s’apitoie, subit sans crier, une sorte de désespoir silencieux.

Dans quelle tranche te ranges-tu ? Personnellement j’opte pour la proactivité. Notez que votre attitude face aux difficultés aura presque toujours un impact sur votre altitude (niveau de succès).

       III-  AYEZ CONFIANCE EN VOUS

 

 

Si je vous dis que « beaucoup de faux pas ont été fait en restant immobiles », vous me demanderez sans doute comment peut-on faire des faux pas en restant sur place ? Je rappelle que cette citation a été tirée de la semaine de 4 heures Tim Ferris. Mais c’est justement le cas de nombreuses personnes à qui la timidité vole tout. On ne gagne rien à rester derrière par crainte de s’exprimer parce qu’on est timide :

  • Elle casse l’aile des plus beaux élans
  • Etouffe le génie

Comme je l’avais dit dans un autre article nous sommes des enfants de Dieu et se restreindre ne rend aucunement manifeste sa puissance.

Si vous-vous demandez comment développer votre confiance en vous, comprenez d’abord que tout se cultive.

Voyez comment vous-vous sentez après avoir lu, vu ou avoir été exposé à un élément motivant venant d’un livre ou de je ne sais où. Alors maintenant imaginez-vous y étant continuellement soumis, ça peut tout changer n’est-ce pas ? Alors cultivez votre confiance ainsi à petit pas.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :